Samedi 29 janvier 6 29 /01 /Jan 23:07

 

Comprendre l'invention du noeud borroméen de Jacques Lacan :

 

En psychanalyse, c'est par le nœud borroméen que Jacques Lacan choisit de représenter la structure du sujet.

Le R du réel, le S du symbolique et le I de l'imaginaire. Le I est au dessus du R qui lui même est au dessus du S.

Imaginaire,

Réel,

Symbolique.

 

  •  
    • Les quatre îles Borromées, est-ce que Jacques Lacan a visité ces îles ?

 

La devise de la famille Borromée est Humilitas...

 

Ces îles sont les quatre perles du Lac Majeur mais seulement trois peuvent être visitée. La famille Borromeo est issue de Lombardie, où elle a joué un rôle politique important à partir du Xvème siècle. Soutien de la famille Visconti, qui prend le titre de duc de Milan en 1395, et de la famille Sforza qui succède à la précédente en 1450, l'alliance des trois familles est symbolisée par le noeud boroméen, emblème qui orne les palais des Borromeo.

 

  •  
    • Les nouages boroméens se retrouvent chez les Vikings, dans le Shinto japonais et en Afrique.

    • En mathématiques, un nœud borroméen est constitué de trois cercles (au sens topologique) qui sont liés de manière à former un entrelacs brunnien d'Hermann Brunn (1892), ce qui signifie qu'enlever l'un quelconque des trois cercles libère les deux autres.



Noeud borroméen standard Noeud borroméen utilisé comme symbole de la trinité chrétienne, image d'un manuscrit du XIIIesiècle.

 

  •  
    • Les nœuds borroméens se retrouvent dans l'art bouddhique afghan du deuxième siècle de l'ère chrétienne ou dans le symbole du Valknut en Scandinavie au VIIème siècle.

    • Les nœuds borroméens ont été utilisés dans différents contextes pour symboliser la force et l'unité, notamment la religion et les arts.

Assimilés au triskell, symbole celte par excellence, ils sont aussi parfois représentés comme emblème de l'unité des chevaliers de la table ronde dans les légendes arthuriennes.

  •  
    • Les noeuds borroméens ouverts : On retrouve aussi des nœuds borroméens partiels, dans lesquels trois éléments sont entrelacés de même manière que dans le nœud borroméen normal, mais où ces éléments ne sont pas fermés (comme sur la pierre de Snoldelev des légendes Vikings ou sur l'emblème de Diane de Poitiers).

    • Aucun des trois anneaux n’est au dessus des deux autres. Chacun est au dessus d’un autre et en dessous d’un troisième. Impossible de les classer du plus haut au plus bas... Trois objets, pas de supérieur, pas d’inférieur, tous différents... Beau symbole.

    • Par la pensée, supprimez l’un des trois anneaux. On peut alors dissocier sans difficulté les deux anneaux restants ; deux anneaux quelconques ne sont pas noués. Et pourtant l’ensemble des trois anneaux est noué : il est impossible de les dissocier même en les déformant. La seule solution pour les dissocier serait de les couper ! Deux à deux, ils sont indépendants mais c’est bien l’ensemble des trois anneaux qui est solidaire. Là encore, beau symbole.

Le noeud borroméen moléculaire.

  •  
    • Les nœuds borroméens moléculaires sont des architectures moléculaires mécaniquement entrelacées. C'est en 1997 que Chengde Mao et son laboratoire de l'université de New York réussissent à construire un nœud borroméen avec de l'ADN circulaire.

    • La théorie des noeuds : La théorie des noeuds est une branche de la topologie qui consiste en l'étude mathématique de bouts de ficelles idéalisés. La théorie des nœuds est donc très proche de la théorie des tresses.

Cadre mathématique : Plus formellement, on considère les plongements du cercle dans l'espace euclidien de dimension 3. Un nœud est un tel plongement considéré à déformation (ou isotopie) près. Il s'agit donc plutôt ici de ficelles sans bouts (une erse : nom féminin (Marine) Cordage dont les deux extrémités sont épissées ensemble de manière à former un anneau ou une élingue plus communément appelé épissure aux sens des boscos, maîtres d'équipage dans la marine marchande française) que de nœuds au sens habituel.

Equivalence de nœuds : Le problème principal est de déterminer si deux plongements différents sont en fait le même nœud. Pour cela, il convient de construire des invariants des nœuds, qui sont des fonctions sur l'ensemble des plongements qui ne dépendent que du nœud. Une fois défini un invariant, il faudra encore chercher à savoir dans quelle mesure il prend des valeurs différentes sur des nœuds différents.

Élaboration autour du concept du noeud borroméen pour l'étendre au concept d'un noeud borroméen familial :

 

Ne peut-on pas reprendre ce cercle à la place de la triangulation oedipienne des parents et d'un de leurs enfants, trois cercles entrelacés qui forme chaque être qui a souhaité la naissance d'un être :

- Premier cercle, celui du père, un noeud borroméen,

- Deuxième cercle, celui de la mère, un noeud borroméen,

- Troisième cercle, celui de l'enfant, un noeud borroméen.

Ce qui amène à une égalité entre les trois fonctions d'une famille qui universalise la naissance sans mettre un des cercles dans un rapport de force avec les autres mais c'est ensemble qu'ils peuvent affronter la vie qu'ils ont tous les trois souhaité. Ensuite, un être de plus dans la famille rajoute un cercle et les rivalités sont plus douces que dans un triangle oedipien où il y a forcément une base et un sommet qui devient aliénant pour chaque membre d'une famille.

La famille peut donc s'agrandir à l'infini sans jamais être dans un pouvoir d'être supérieur ou d'être inférieur à l'autre mais plutôt dans une complémentarité profonde de ses actions sur le Monde.

Il manque une notion essentielle : les cercles de l'enfant doit être extensible dans les sens d'une croissance et ceux des parents dans le sens d'une décroissance. En tenant compte des 3 cercles comme structure d'un seul être humain (dans son réel, son imaginaire et son symbolique), il faut multiplier les cercles par trois par personne.

Qu'est ce qui peut déterminer l'âge de la croissance ou de la décroissance d'un membre d'une famille ?

A quel moment dans la vie d'une famille nous pouvons dire qu'un des membres est devenu le parent de ses propres parents ?

Ce qui fait donc neuf cercles qui symbolisent l'unité et la force d'une famille. Les anneaux ont une égalité symbolique.

Les inversions des places des membres d'une famille selon leur âge restent une symbolique à l'infini.

La diversité infinie des êtres humains amènent une diversité infinie des familles.

En croissance ou en décroissance selon l'âge d'un être humain, les cercles peuvent grandir ou rétrécir selon les états psychiques des membres d'une famille. Un enfant et une personne âgée peuvent être représentés en petit puisque leur place change au cours de leur vie mais c'est un paramètre variant selon les cultures et la place que ces cultures donne aux ancêtres ou aux descendants.

Le symbole du cercle peut aussi représenter la place du membre de la famille qui prend la plus grande place dans une famille et ces cercles peuvent se différencier par couleur selon la place de chacun.

L'ensemble des membres d'une famille est noué, indissociable et solidaire toute leur vie.Une cassure d'un des anneaux bouleverse toute la famille. Chaque imaginaire, chaque réel et chaque symbolique devient pour chaque être humain bouleversé par un noeud borroméen coupé par une séparation ou détruit par la mort d'un membre de la famille représentée.

Comment représenter l'union symbolique de deux êtres selon la théorie du noeud borroméen de Jacques Lacan ?

Il suffit de faire un dessin et la représentation se rapproche d'une représentation cellulaire et le pont entre le génétique devient possible : une cellule familiale symbolique.

Il existe ensuite un imaginaire familial, un réel familial et une symbolique familiale qui est unique à chaque famille et se conjugue à l'infini de toutes les différences familiales possible.

Cet outil peut être la base de l'élaboration symbolique familiale d'un être humain souffrant à condition de pouvoir lui expliquer le fonctionnement du « noeud borroméen être » et du « noeud borroméen familial » et de l'adapter à la généalogie de la famille à laquelle le patient appartient.



De ce nouveau concept peut se lier le transgénérationnel ensuite dans un troisième temps d'analyse d'un patient :

  •  
    • 1er temps du noeud borroméen être,

    • 2ème temps du noeud borroméen familial,

    • 3ème temps du noeud borroméen transgénérationnel.



Le 13 octobre 2010,

Hélène Perron.

Par hypocampe2011.over-blog.com - Publié dans : Psychanalyse
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Partager

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés